20 avril 2007

Pourquoi j'en suis arrivée là

Alors voila, je réfléchis toujours au mode d'installation et de projection lié à mon histoire de gommettes. pour ce projet, j'ai vraiment envie d'englober le spectateur dans un évenement ou plusieurs formes artistiques s'articulent.
Pourquoi mon projet d'année sera-t il présenté sous la forme d'une installation événementielle?
Et bien, c'est un cheminement de plusieurs années d'arts-plastiques tout d'abord, à la fac. Puis ce jour où je me suis immiscée avec un pote dans un cours de cinéma d'animation donné aux arts du spectacle. A partir de là, on a pu faire parti de l'asso de films d'anim de la fac, paralèllement aux art pla.  A ce moment là, je m'interessais beaucoup au principe de l'animation: la série d'images fixes qui s'associaient par magie afin de donner une seule image en mouvement. j'étais et je suis toujours fascinée par ce mode opératoire qu'est la projection cinématographique, si bien que j'en ai fait mon sujet de mémoire en maîtrise. Au fur et à mesure que j'étudiais l'image animée dans son rapport au temps, je me suis de plus en plus intéressée au phénomène de persistance rétinienne et donc à la perception du spectateur.
et voilà que cette année, j'ai envie de pimenter la chose, de chercher des spectateurs qui ne sont pas juste assis devant un écran et considérés trop souvent au cinéma comme des éléments passifs. c'est pourquoi la dimension événementielle est primordiale pour l'avancée de ma recherche: un spectateur mobile, nomade, une attention difficile à capter, un taux d'alcoolémie souvent plus élevé...
Et puis la pratique de l'image animée en temps réel, autrement dit le Vjing, permet de considérer la narration d'une autre manière, en terme de boucle, d'association à la musique, d'installation dans un lieu.
La gommette me permet de cadrer ces nouvelles possibilités qui me donnent le tournis.
Je me rends compte que mes méthodes de fabrication d'image sont adaptées à l'animation (genre une journée de tournage=une seconde d'anim), du coup pas du tout à la réalisation d'un set de Vjing (qui se déroule sur 1 heure ou carrément sur une soirée), alors je galère en me disant que un quart d'heure pour commencer, c'est déjà pas mal...

Posté par tractoKaway à 15:54 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Pourquoi j'en suis arrivée là

    peinture

    Bon alors pour demain ça te dis tjrs ?
    des pitites peintures
    fo que je retrouve le n° de la demoiselle de lotre soir, je ne sais plus ou je l'ai mis forcement !

    Posté par puff, 24 avril 2007 à 18:57 | | Répondre
Nouveau commentaire