18 avril 2007

Point de départ

Sticker minimal. 
donc se comporte comme un autocollant. Il tient compte de son support et du lieu. Intégration. Coller une gommette est une chose, la décoller en est une autre. Elle reste fixée dans l’espace. Coller une gommette est une grosse prise de décision: c’est un choix sans repentir. Le seul moyen de rectifier une erreur de gommette est de la recouvrir d’une nouvelle couche de gommettes. Le sticker n’est pas contraint par la gravité. L’envers collant permet de déjouer l’orientation de la surface sur lequel il est posé. On peut coller une gommette au plafond.
Le sticker est une gommette pour adulte.
Le scotch est un sticker fantôme.

 

Gommette projetée
La gommette vidéoprojetée perd ses qualités d’autocollant.
La videoprojection possède cependant des similitude à la gommette: elle s’intègre à la surface. Cependant, elle n’adopte pas tout à fait le même comportement: l’autocollant est opaque et recouvre la surface en épousant ses formes. L’image projetée est lumineuse et garde de la transparence. De plus, elle reste plate, même si l’espace de projection présente des zones en volume. La gommette projetée s’affranchit de sa condition de fixité. La vidéoprojection comme un sticker en mouvement.
Comment le spectateur peut-il associer un triangle sur un écran à une gommette?
Dématérialiser la gommette n’est il pas l’acte qui causera sa perte?

 

Gommette et écran
Si la gommette est fixée sur une surface, il est important de tenir compte des propriétés de cette dernière. La feuille de papier est une surface mobile et légère. La gommette collée et immobile hérite donc de certaines de ces qualités: elle s’envole au premier coup de vent. Elle défie donc ici son destin d’immobilité. Lorsque la feuille de papier est enroulée, la gommette s’affranchit de sa forme géométrique. L’espace de projection, ainsi que les surfaces du lieu d’installation pourraient être pensées de manière à aider les gommettes à adopter des postures inédites, voire absurdes. concerver ce rapport de fixité et mouvement entre la gommette et son support. Expérimenter par exemple une confrontation entre la gommette-mouvement projetée sur un support immobile et la gommette-fixe collée sur un support mobile.

Posté par tractoKaway à 11:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Point de départ

Nouveau commentaire